Final Fantasy XIV dévoile en vidéo sa nouvelle mise à jour : The Far Edge of Fate

Square Enix  dévoile la bande-annonce officielle de la dernière extension pour le MMORPG FINAL FANTASY XIV.

FINAL FANTASY XIV continue sur sa lancée en proposant à ses joueurs The Far Edge of Fate (patch 3.5), qui sortira le 17 janvier avec dans ses bagages un paquet de nouveau contenu pour les aventuriers en quête de sensations. Les Guerriers de la Lumière vont enfin pouvoir escalader la Muraille de Baelsar, la gigantesque structure qui sépare les territoires sous l’influence de l’Empire de Garlemald des trois cités-états d’Éorzéa. Les joueurs vont retourner dans le donjon Sohm Al, mais la raison de ce retour reste encore un mystère.

À cela s’ajoute le prochain chapitre de l’histoire de l’ombre de Mhach, ainsi que le combat contre Zurvan, le dernier Primordial de la Triade guerrière, ou encore la nouvelle série de missions d’exploration.

Le patch 3.5 verra aussi l’outil de recherche d’équipe amélioré afin que les joueurs de Mondes différents sur le même centre de données puissent consulter, recruter et se joindre à des équipes. Le JcJ (Joueurs contre Joueurs) ne sera pas en reste avec des modifications à la fois pour Le Front et les duels, ou bien une nouvelle carte pour The Feast.

Après avoir écouté les retours des joueurs, il sera désormais possible d’utiliser l’outil de recherche même avec son fidèle chocobo à ses côtés !

 

Shurelia

Telle une magical girl, Shurelia est dotée d’un pouvoir très particulier : le temps et la fatigue n’ont pas d’emprise sur elle. Quand elle n’est pas en train d’écumer le monde virtuel à la recherche d’infos croustillantes, elle parcoure les terres de dizaines de RPG dans le but de sauver l’univers plusieurs fois par jour. Et tout ça depuis chez elle, en Isère. Son secret ? Elle ne dort pas. Et si jamais son côté humain venait à prendre le dessus le temps d’une petite sieste, elle a dressé ses chats pour taper au clavier à sa place et assurer l’actualité sur WebOtaku. Sa spécialité : le RPG.

Laisser un commentaire sur cet article :