Hajime no Ippo

Beaucoup de manga ou d’animés ont pour sujet les sports de combat, qu’ils soient occidentaux ou asiatiques. Hajime no Ippo reprend ce thème récurrent de l’univers de la japanimation et nous emmène dans l’univers bien particulier de la boxe américaine. Néanmoins, Hajime no Ippo est différent des autres animés abordant le sport de Tyson, par son traitement et sa trame narrative. Seuls une quinzaine d’épisodes sur soixante-quinze ont été traduits par des fansubs, mais ces quinze épisodes sont amplement suffisants pour dresser le portrait d’un animé qui se révèle être une totale révélation.

Ippo-Potame…ah ah ah hum…

Makunouchi Ippo est un jeune garçon de seize ans assez atypique. En effet, au contraire des autres jeunes gens de son âge, Ippo n’a pas d’amis, de copines et encore moins de loisirs. Pourquoi cela ? Ippo a simplement une occupation qui monopolise tout son temps libre. Il doit aider sa mère dans la petite entreprise familiale de matériel de pêche. Son père étant décédé, il doit mettre la main à la patte pour pouvoir faire tourner le business. Mais voilà, tout ça a un inconvénient majeur : Ippo est devenu le souffre-douleur de trois zoku (comprenez voyous japonais) qui ne manquent pas de le charrier et de lui soutirer le peu qu’il a.

     

Seulement voilà, un jour, sa vie va être complètement bouleversée par une rencontre des plus singulières. Tandis que Ippo rentre seul de l’école comme d’habitude, il est abordé par les trois jeunes garçons qui l’ont pris pour cible. Après l’avoir insulté de tous les noms, le chef de la bande se met à tabasser Ippo d’une manière vraiment odieuse. C’est alors qu’arrive Takamura, jeune homme d’une vingtaine d’années, qui va faire cesser la scène. Il se révèle être un combattant hors pair et met en déroute les trois voyous, qui promettent de se venger. Takamura est en réalité un célèbre boxeur, comme Ippo le découvrira par la suite.

Ippo étant tombé dans les pommes, Takamura le ramène à la salle de boxe pour lui apporter les premiers soins. Une fois réveillé, Ippo remercie chaudement son sauveur qui se montre très froid en lui disant qu’il déteste les faibles. Il décide tout de même de montrer quelques trucs basiques à Ippo. Ce dernier doit frapper dans un sac de sable sur lequel Takamura a placé une esquisse du zoku que déteste Ippo. Ippo frappe une première fois, mais manquant de technique, il ne fait pas mouche. Takamura lui montre alors la position basique du direct du droit. Ippo se met donc à l’œuvre, et manque de détruire le sac de sable, au prix d’une grave déchirure de la main. Quel talent…

C’est ce jour que tout va changer. En effet, après un défi des plus insolites accompli avec brio et un combat contre le boxeur le plus prometteur de la salle de boxe, Ippo entrera dans l’effectif de cette prestigieuse école de boxe. C’est avec plaisir que l’on suivra l’évolution de Ippo, un gamin hors du commun, qui ne manquera pas de nous étonner au fil des premiers épisodes.

     

Ippo, son nom est Ippo, un animé pas comme les autres…

Cet animé est différent et ce, à plusieurs points de vue. En effet, au niveau du traitement de l’histoire, on peut dire qu’il se rapproche d’autres titres sportifs comme Slam Dunk ou Rookies. Néanmoins, c’est au niveau du caractère intrinsèque du protagoniste que la différence est la plus flagrante. A la différence d’un Sakuragi ou d’un Aniya, Ippo est un héros simple. Pour lui, la gentillesse et le respect de l’autre priment avant tout. C’est un réel plaisir de suivre les péripéties d’un jeune garçon aussi candide et naïf qu’Ippo. La surprise est vraiment au rendez-vous et chaque épisode est encore plus réussi que le précédent. Le héros unique rend l’histoire unique. Tout simplement…

First Round : fighters on the ring !

Ippo Manukouchi : C’est le héros de la série. Souffre-douleur de voyous avant sa rencontre avec Takamura, c’est son histoire que nous conte le mangaka, et c’est avec un plaisir fou que l’on va assister aux progrès de ce gamin qui a la boxe dans le sang. Candide, naïf, simple et gentil. Voilà ce qui qualifie le mieux Ippo. Toujours serviable, il compense sa trop grande gentillesse par une hargne des plus étonnantes au combat. Un type bien…

Ichiro Miyata : Premier adversaire d’Ippo et grand espoir de la salle de boxe. Il est suivi par des journalistes, et combat pour montrer au monde entier et surtout à son père, un ancien grand champion, que la force n’est pas la condition première de la victoire. Une rivalité mêlée de complicité va naître entre les deux poulains tous deux âgés de seize ans. Sa boxe est basée sur la vitesse d’exécution et sur le timing, à la différence de celle d’Ippo, ce dernier privilégiant la force de frappe et la puissance.

Takamura : Dernier champion Rookies, cet homme est la perle du club de boxe que rejoint Ippo. C’est lui qui découvre ce dernier et qui l’amène au président de la salle, qui se chargera en personne de la formation d’Ippo. Plus fervent supporter du jeune newbie, Takamura montrera à tout le monde que le choix qu’il a fait de ramener Ippo changera l’avenir de ce club en manque d’événements. Il peut paraître rude et méchant mais il a bon cœur et ne manque pas de faire le pitre dans le dos du président. C’est donc le pro du SD…

Voici les trois protagonistes de l’histoire de Hajime no Ippo. Nous pouvons aussi citer la mère d’Ippo, qui l’encourage et qui sacrifie son temps libre pour permettre à son fils d’exercer sa passion. Et enfin, le directeur de la salle de boxe, ancienne star de la discipline qui va déceler un potentiel et une marge de progression immense en Ippo et qui va décider de s’occuper personnellement de son entraînement. Quel casting, décidément…

Make some noise!

Au niveau des musiques, c’est également du tout bon, le répertoire étant très vaste et ne s’arrêtant pas au générique d’intro Under Star. On passe de la musique électronique à la techno quand les combats deviennent palpitants. Les morceaux chantés, souvent par des hommes, sont plutôt rock, et même pour un non-fan de ce style de musique, impossible de nier que cela colle bien à l’ambiance de la série. Et puis les voix sont superbes. Que demande le peuple ?

J’accuse !

Pourquoi les éditeurs ne prennent pas le temps de s’intéresser à une telle perle ? Peut-être le trop grand nombre d’épisodes sortis (76 au total) ou alors le fait que la série soit terminée dans son pays d’origine. Hajime no Ippo peut véritablement être une pure réussite si l’on essaie un tant soit peu d’y jeter un œil. En tout cas, nous ne pouvons que prier pour que cela arrive, mais la probabilité est peu élevée. Dommage…

Attention bombe animée dans les parages ! Hajime no Ippo est une véritable bouffée d’air frais dans le monde de la japanimation sportive, et c’est avec une joie immense que l’on suit chaque épisode, qui réserve son lot de surprise et de séquences à émotions fortes. Seul inconvénient, le faible nombre d’épisodes traduits, faute de moyens (seulement 16). Quoiqu’il en soit merci aux teams de fansubs qui font un travail phénoménal pour satisfaire les fans. Décidément, Ippo nous a tous mis K.O. Trop fort…

Les derniers articles par Norisan (tout voir)

Laisser un commentaire sur cet article :