[Anime] Ken le Survivant

C’est en 1984 que la série animée voit le jour. Réalisée par Toeï Dôga, elle comprend 109 épisodes pour la 1re saison et 43 pour la 2e, en 1987. Même un OAV a été réalisé, regroupant les meilleurs moments de la 1re saison. C’est vraiment un superbe OAV.

Une série animée très critiquée

Mais pour un vrai fan, c’est la 1re série qui est véritablement à craquer : du sang dans tous les sens, des têtes qui explosent, des corps qui éclatent et surtout le célèbre Haatatatatata ! Première diffusion en France dans l’émission la plus populaire du moment: « le Club Dorothée ». Cette diffusion n’a pas tenu plus de quelques semaines car dès son départ la série connaît les foudres du CSA jugeant ce dessin animé vraiment trop violent pour un public fait essentiellement d’enfants. Bien sûr que Hokuto no Ken était violent mais ils auraient pu s’en douter car au Japon ses heures de diffusion étaient après 22h.

Mais le vrai point noir insupportable, ce sont les doublages exécrables avec ses « Hokuto à pain » et ses « Nanto de fourrure ». S’apercevant que la série n’était pas faite pour les jeunes, les doubleurs ont eu la très « bonne » idée de faire des doublages qui leur semblaient plus appropriés pour le jeune public mais dans le même temps ils ont dénaturé le sérieux de l’anime qui, je vous le rappelle, traite de la violence. C’est vraiment dommage et l’on peut souhaiter une sortie rapide des DVD avec la VOSTF ! Hélas, les seuls DVD sortis à ce jour, fin 2001, ne sont que de pâles copies des vidéos déjà parues dans le commerce donc du vrai foutage de gueule pour les fans. Mais là où le bât blesse, c’est la censure intolérable pour des séries vendues à des particuliers et non diffusées à la télé. Enfin bon, cela ne vous empêchera pas de tomber sous le charme de Kenshiro et ses amis.

     

Petit aperçu

Le monde d’Hokuto no Ken est l’équivalent de notre Terre qui aurait traversé un holocauste dévastateur. Ken voyage donc dans ce monde détruit qui fût le Japon. Les quelques rescapés tentent tant bien que mal de survivre dans le désert. Mais souvent en vain car les plus forts (notamment certains individus qui ont subi des mutations liées aux radiations nucléaires) se regroupent en gangs autour de leaders charismatiques. Ceux-ci tyrannisent les plus faibles, qui, eux, sont incapables de se défendre. C’est dans ce contexte sanglant qu’émergent les 2 principaux personnages de cette première série : deux frères adoptifs héritiers de la technique sacrée de combat du Hokuto Shinken. Théoriquement, cette école ne devrait avoir qu’un seul héritier habilité à utiliser ces techniques. Raoh organise une armée pour ramener l’ordre dans le monde par la force tandis que Kenshiro, l’héritier officiel, part en quête d’un sens à sa vie, alors que sa bien-aimée Yuria est enlevée par Shin, l’un des 6 grands maîtres du Nanto Rokuseiken.

     

Le retour de Kenshiro

Pour information Hokuto no Ken revient faire son come-back au pays du soleil levant. Pour le plus grand bonheur de tous, Kenshiro l’héritier de la grande école du Hokuto est de retour sur les écrans japonais avec 3 nouveaux OAV. Shin Hokuto no Ken, réalisée par les studios OB Planning qui ont déjà travaillé sur les différentes séries et le film, est une série de 3 OAV qui sont prévus pour le printemps 2003. Voilà une très bonne nouvelle pour tous les fans. Pour cette nouvelle série les graphismes seront de toute beauté avec, comme pour Saint Seiya, une intégration de 3D pour accentuer l’impact des combats.

     

Emperor Thouther

Emperor-Thouther, aussi surnommé Mini-Ken, a eu une révélation en trébuchant sur une fourchette, perçant ainsi sept trous en forme de constellation de la grande ourse dans sa poitrine. Depuis, il a sillonné les routes de France dans l’espoir de maîtriser tous les secrets de l’école « Hokuto de Cuisine ». Maintenant qu’il a atteint le point culminant de sa force en ayant fait le tour du monde avec une borne d’arcade Atomiswave sur le dos, il s’en est retourné dans sa belle région Bordelaise, où il enchaine les parties de KOF et autres Fatal Fury dans son salon, entre deux épisodes de ses séries Sentai favorites. Ses spécialités : la baston sous toutes ses formes, les FPS, les TPS, les comics, les sentai et bien sûr, l’univers de Tetsuo Hara.

Laisser un commentaire sur cet article :