King of Fighters 2000

Chaque année voit sa nouvelle cuvée de KOF débouler en Arcade puis sur console, mais là, la seule concernée est la NeoGeo. Toutefois, à cause de la mort prématurée d’SNK, je pense que cette version ne pointera jamais le bout de son nez sur PS2 ou autres GameCube. C’est bien dommage mais ne nous avançons pas trop, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Attention, flash de dernière minute, SNK est de nouveau parmi nous. Donc l’espoir d’une éventuelle conversion refait surface. On y croit, on y croit, alors tous avec moi et prions.

Nouveau KOF, nouvelle joie

Ce King of Fighter’s 2000 reprend tous les bons éléments du ’99 en les améliorant. Pour le gameplay, ça ne change pas. On retrouve avec joie les Counter gauge et Armor gauge. Seule la gestion des Strikers a été modifiée car maintenant, vous pouvez faire appel à lui pendant un saut, une attaque, en défense, ou pire, à terre. Petit point sympa, les Another Strikers. Ces derniers sont des personnages supplémentaires voués à cette tâche. Ils viennent de la série KOF, du monde SNK en général ou encore sont totalement inédits (il est trop classe mon Another Iori ^^). Niveau parade, pas trop de changement. Les habitués ne perdront pas le nord. A noter que ce nouvel opus s’enrichit de nouvelles furies pour certains personnages comme Kyo et Iori.

     

Hé mais je te connais pas, toi !

Pour les personnages, tout le beau monde de KOF ’99 est là, plus quelques nouvelles recrues. En tout, c’est 34 personnages répartis sur 8 équipes, un duo et deux boss qui se disputeront le titre du King. Pour les équipes Korean, Ikari, Psycho Soldier (Athéna change de tenue tout de même) et le duo, pas de changement. Pour les autres, c’est plus difficile.

  • On retrouve K’, Maxima et Vanessa et Ramon (remplaçants Benimaru et Shingo) réunis dans la Heroe Team.
  • En parlant d’eux, c’est la grande entrée de la Benimaru Team, avec Benimaru (^^), Shingo, puis on dit la bienvenue à Lin le ninja et à Seth que l’on a pu entrevoir avec Vanessa en tant que Another Strikers dans le ’99 sur Dreamcast.
  • S’en suit la Girls Team avec May (qui remplace Mary), Yuri (qui remplace King), Kasumi et l’arrivée d’Hinako, la Sumotori.
  • Dans la Fatal Fury Team, on retrouve Mary, Terry, Andy et Joe.
  • Et pour en finir avec les personnages, nous retrouverons donc un demi-boss, Zero et comme boss final, une fille : Kula, qui est l’opposée de K’. Ben oui, c’est une femme, petite et son élément est la glace tandis que lui, c’est un homme, grand et son élément est le feu… Toi yen a comprendre ? ^^

    Bon j’espère que tout le monde a bien suivi, je l’avoue c’est pas évident… (qui a dit les Feux de l’Amour ? T_T)

         

    Techniquement, pas de changement

    Graphiquement, c’est beau, très beau… pour de la NeoGeo, avec de sublimes décors comme le désert avec ses pyramides et ses ruines. Dépaysement assuré. Les personnages n’ont jamais été aussi classes, surtout mon Another Iori. L’animation n’a aucun défaut, ça va vite, très vite. Les personnages bougent super bien, leurs mouvements sont clairement décomposés. Regardez moi Benimaru avec sa nouvelle pose de combat : il est trop stylé !

    Les musiques donnent la pêche et les thèmes sont bien trouvés. Pour sûr, je les ai tous téléchargés avec Ryo sur le net. Les bruitages et autres voix des personnages sont d’un rendu plus qu’acceptable. Et ça s’entend lorsque mon petit Iori effectue sa nouvelle furie : son rire est démoniaque.

    Côté jouabilité, c’est du SNK, donc aucun reproche à faire. C’est du label certifié conforme. La durée de vie frôle l’infini pour un fan acharné comme moi, mais à deux, il n’y a plus d’échappatoire, c’est parti pour la nuit entière (si vous avez la chance de trouver un partenaire aussi fan que vous).

         
  • On pourrait parler encore longtemps de toutes les améliorations et évolutions apportées par SNK à cette nouvelle mouture. De toute façon, c’est reparti pour un tour. SNK, ou devrais-je dire SNK NEOGEO est de retour pour le plus grand bonheur de ses fans et il me tarde de voir ce qu’Eolith nous pondra pour l’opus 2002. Mais à voir les dernières vidéos et images de KOF ‘2001, la société koréenne à l’air de bien assurer. Ca déchire.

    Emperor Thouther

    Emperor-Thouther, aussi surnommé Mini-Ken, a eu une révélation en trébuchant sur une fourchette, perçant ainsi sept trous en forme de constellation de la grande ourse dans sa poitrine. Depuis, il a sillonné les routes de France dans l’espoir de maîtriser tous les secrets de l’école « Hokuto de Cuisine ». Maintenant qu’il a atteint le point culminant de sa force en ayant fait le tour du monde avec une borne d’arcade Atomiswave sur le dos, il s’en est retourné dans sa belle région Bordelaise, où il enchaine les parties de KOF et autres Fatal Fury dans son salon, entre deux épisodes de ses séries Sentai favorites. Ses spécialités : la baston sous toutes ses formes, les FPS, les TPS, les comics, les sentai et bien sûr, l’univers de Tetsuo Hara.

    Laisser un commentaire sur cet article :