[Manga] Bleach – Tome 70

Ayant perdu leur foyer respectif, Jugo et Bazz s’étaient promis de devenir plus forts ensemble… Mais les deux amis, qui avaient pris des chemins séparés depuis le jour de leur rencontre avec Yhwach, se trouvent maintenant face à face, en ennemis. Avec pour seul point commun leurs souvenirs d’autrefois, leurs liens commencent à se déliter…

Si le début de ce 70ème volume a de quoi nous ravir avec la suite ainsi que le dénouement du combat entre Jugram et Bazz-B, la suite du tome est beaucoup moins reluisante. En effet, alors que l’on s’attendait à ce que l’auteur remette enfin les héros emblématiques de Bleach sur le devant de la scène, ce dernier préfère se concentrer sur un nouvel affrontement aussi interminable qu’inintéressant entre le Capitaine Kurotsuchi et un Quincy bien étrange issue de la garde rapprochée d’Yhwach. Un choix plus que discutable qui ne présage rien de bon pour la suite.

bleach_tome_70

L'avis de Samanomatou :www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
La bonne lancée sur laquelle était Bleach se termine avec ce tome 70 où seuls les deux premiers chapitres sont à retenir. Sans conteste l'un des plus mauvais volumes de la série.

Bleach Tome 70. Disponible depuis le 07/09/2016 dans la collection Shônen des éditions Glénat.

Samanomatou

Samanomatou est aussi connu sous le nom de « Mat le Génie » par-delà les 7 mers, ou plus sobrement comme « Le Furax ». Certainement l’un des gamers les plus acharnés et persistants que nous ayons rencontrés, il est capable de recommencer 4 millions de fois le même passage tant qu’il n’a pas atteint le summum de la perfection. Expert du lancer de Sixaxis, il est aussi un grand amateur de Platine, ou plutôt de « Plataing » comme on dit chez lui à Marseille. Pour lui, faire 120 fois le tour du bac à farine en sautillant sur les mains pour un trophée de bronze, ce n’est pas un problème. Un type cinglé comme ça, il nous le fallait dans la team ! Ses spécialités : le RPG, la baston et les jeux d’action en tous genres.

Laisser un commentaire sur cet article :