One Piece

Vous avez toujours rêvé de parcourir les mers, de chercher des trésors inestimables et de rencontrer de multiples pirates ? Alors venez découvrir les aventures du jeune Luffy et de sa bande dans le manga One Piece, où baston, humour et courage arpente chaque page de ce manga, aujourd’hui incontournable.

Je veux être un pirate !

Le manga débute par la mort d’un des plus célèbres et terribles pirates : Gold Rogers. Celui-ci avant de mourir prononça ces dernières paroles :  » Mon trésor, si vous y tenez-vous n’avez qu’à le prendre… mais il vous faudra d’abord le chercher car je l’ai caché dans ce vaste monde « . Ces mots ne firent qu’un tour dans la tête des pirates qui s’empressèrent de partir à la recherche de ce fameux trésor. Très loin de là, dans un village de pécheurs, se trouve un certain Monkey D. Luffy, 6 ans, qui rêve d’intégrer l’équipage d’une bande de pirates avec qui il a sympathisé. Le capitaine du navire n’est autre que Shanks le roux un pirate très réputé dans la région, mais qui refuse catégoriquement d’engager Luffy, malgré tous les efforts et les gestes de bravoure que lui montre le jeune pirate en herbe (comme se planter un couteau dans la joue ?!).

Lors d’un repas dans une taverne avec tout l’équipage, Luffy mangea par mégarde un fruit de caoutchoutier, qui n’était autre qu’un fruit du démon trouvé lors d’une expédition. Cela eut pour conséquence de transformer Luffy en homme caoutchouc. Mais la vraie malédiction de ce fruit, c’est qu’il ne pourra plus nager, et cela à jamais, car il coulerait tel une grosse pierre dans l’océan. Un peu plus tard, une bande de brigands avec à sa tête Higuma vinrent dans la taverne pour narguer et insulter les pirates, ce que n’apprécia pas du tout notre jeune Luffy. Mais malgré son courage et sa dextérité, les bandits commencèrent à le maltraiter, jusqu’à ce que Shanks et son équipage arrive pour faire un peu de ménage.

     

Cependant, Higuma avait eu le temps de s’échapper avec l’enfant, et ayant appris qu’il avait mangé un fruit du démon le jeta à la mer. Mais Shanks vint le sauver de cette noyade et d’un monstre marin prêt à dévorer le petit, sauf qu’au passage le pirate perdra un bras, dévoré par la bête. Toute cette péripétie fit comprendre à Luffy combien était dure la vie d’un pirate, mais cela ne le découragea pas pour autant et promis de devenir le seigneur des pirates. Quand l’heure du départ arriva pour l’équipage de Shanks, ce dernier lui donna son chapeau auquel il tenait beaucoup, lui disant qu’il viendrait le reprendre quand Luffy sera devenu un « fier pirate ».

A la recherche d’un équipage

Dix ans ont passé, et notre jeune pirate décide de partir en mer pour trouver les personnes qui formeront son équipage. Après diverses péripéties, il rencontre un jeune garçon, Kobby, qui est l’homme à tout faire d’une diablesse de corsaire nommée Arbyda et qui rêve de s’engager dans la marine. Ce garçon apprend à Luffy qu’un terrible criminel est enfermé dans une caserne de la marine. Intéressé d’avoir des gens forts et puissants dans son équipage, il n’hésite pas à mettre le cap sur cette caserne pour aller le délivrer, là où règne comme un tyran le colonel Morgan. Luffy, prêt a tout pour recruter son homme, va libérer le fameux prisonnier, mieux connu sous le nom de l’Ollonois Zorro (ce nom est inspiré d’un pirate normand qui a vraiment existé) dont sa spécialité est de se battre avec trois sabres (1 dans chaque main et 1 dans la bouche). Son but dans la vie est de devenir le meilleur escrimeur au sabre du monde.

     

Après avoir accepté de faire partie de l’équipage de Luffy, nos deux compères s’allieront pour vaincre Morgan et son armée. Une fois cette bataille remportée, ils partirent en mer pour trouver un troisième membre de leur équipage. Mais un imprévu arriva : en voulant attraper une mouette géante pour la servir au dîner, c’est Luffy qui s’est fait prendre et emmener en direction d’une ville portuaire. C’est là qu’il fera la connaissance de Nami, qui est spécialisée dans le dépouillement de pirates. Cette dernière ayant volé une carte au trésor du pirate Baggy le clown (qui possède le pouvoir de séparer son corps en plusieurs parties, puisque lui aussi a consommé un fruit du démon). N’ayant aucun scrupule, Nami fait passer Luffy pour son chef, et se retrouve ainsi enfermé dans une cage, pendant que notre pilleuse met en place un plan pour voler le trésor de Baggy.

Mais heureusement Zorro (qui était à la recherche de Luffy) arrive à temps pour le délivrer et ainsi commencer un grand combat avec Baggy et son équipage. Et c’est notre jeune pirate qui se chargera d’expulser au loin Baggy, avec notamment l’aide de Nami, qui rentra dans le droit chemin (enfin si on veut !) et rejoignit ainsi nos deux comparses sur le navire. Un peu plus tard, ils rencontreront Pipo, qui a la fâcheuse habitude de mentir et de faire croire au villageois que les pirates vont les attaquer. Mais le problème va se poser quand Luffy débarquera sur cette île en apprenant que des pirates malintentionnés, dont leur chef est le Capitaine Claw que tous le monde croyait mort, allaient venir saccager le village. Pipo tente donc désespérément de prévenir les villageois, mais ces derniers ne le croient pas et il est résolu à défendre son village tout seul. Luffy, Zorro et Nami ne pouvant pas le laisser se battre, décidèrent de lui filer un coup de main afin de terrasser le Capitaine Crow.

Après une bataille acharnée, Pipo rejoint l’équipage de Luffy, et sera le personnage comique du manga. Le dernier personnage à rejoindre l’équipe sera Sandy, le maître coq, qui travaillait sur le  » Baratie – Le Navire Restaurant « , dirigé par l’ancien pirate Zef très réputé pour ne combattre qu’avec ses jambes. Cependant, un pirate avide de pouvoir et de richesse, du nom de Creek, décide de prendre le navire restaurant sous sa coupe. Ce pirate est une vraie armurerie à lui tout seul, il possède une armure indestructible, des gaz mortels, des explosifs et j’en passe. Pour défendre le navire Sandy et Luffy se lancèrent à l’attaque de Creek, dans une bataille acharnée et ma foi assez difficile pour nos pirates. Mais bien sûr, la victoire fut remportée par Luffy qui se déchaîna une fois de plus. Et ce fut donc au tour de Sandy de rejoindre et compléter l’équipage, pour partir pour la route de tous les périls.

   

La renaissance du shônen manga

One Piece est arrivé dans une période où le shônen manga était à bout de souffle, après la très longue série Dragon Ball diffusée dans Jump, il fallait que le magazine se fasse une nouvelle santé. Et grâce à des manga tels que One Piece, Hunter X Hunter ou Naruto, l’hebdomadaire japonais a pu trouver un second souffle. Mais One Piece est bien plus qu’un simple shônen où des héros partent en quête d’aventure et se battent contre des ennemis de plus en plus forts, car les premiers volumes vous présentent le manga sous cet aspect. La grande différence par rapport aux autres manga, c’est bien sûr le thème des pirates très peu exploité, ainsi que le style de narration bien particulier.

En effet, Oda Eiichiro, le mangaka, insuffle vraiment la vie à ses personnages, en nous montrant leur passé respectif, leur humeur, leur état d’esprit, ainsi que leur évolution dans l’histoire. Il y a bien sûr d’autres détails, qui font de ce manga un vrai roman, comme les repas dans les tavernes, les interludes entre deux grandes batailles, où notre joyeux équipage se racontent des anecdotes. Et malgré des éléments sérieux voir parfois dramatiques (accentués par des flash-back sur le passé des protagonistes), le mangaka sait également mettre des touches d’humour, souvent caractérisées par une charte graphique très particulière. Car c’est bien là le deuxième point qui fait que One Piece est différent des autres. On a vraiment l’impression que les personnages sont animés, car les expressions de surprises, de douleurs ou de dépits sont très bien rendus. Le style de Oda Eiichiro se caractérise par des personnages assez maigres et fins, au corps très grand, ainsi qu’avec des pieds et des mains plus gros. Tout cela accentue les diverses expressions des personnages et renforce cette impression d’être dans un animé. D’ailleurs le découpage des planches est vraiment très réussi, même pendant les scènes de combats, qui restent très claires. Le côté vestimentaire n’est pas en reste non plus, et on se demande où l’auteur peut trouver son inspiration. Chaque personne dans le manga, qu’il soit principal, secondaire ou simple figurant, bénéficie d’un grand souci du détail et nous met tout de suite dans l’ambiance.

 

Et c’est cette dernière qui fait que l’on reste scotché au manga, certains diront que ce n’est qu’un simple manga de baston, mais les personnages ont chacun un caractère bien défini et une quête propre. Et puis cela faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu de manga qui m’ait fait aussi vibré qu’un Dragon Ball, ou bien encore plus récemment Hunter X Hunter. Remarquons également que l’adaptation de Glénat est très réussie, même si certains noms ont été modifiés pour la version française (comme Usop, qui se transforme en Pipo), et qu’à partir du volume 7 nous avons enfin le droit à la note de l’auteur. De plus, toutes les remarques, comme le courrier des lecteurs de Oda Eiichiro, ont été gardées, ce qui prouve que Glénat veut s’améliorer dans sa ligne éditoriale.

One Piece est un manga incontournable, si vous hésitez encore à vous lancer dans l’aventure, je ne peux que vous conseiller de le découvrir chez votre libraire préféré, au même titre que Hunter X Hunter ou Kenshin le Vagabond. Vous passerez d’agréables moments, aux côté de Luffy et son équipage dans des aventures rocambolesques et drôles.

Sachiel

Gamer de 36 ans devenu Papa Casual Gamer de deux petits pirates. Il partage sa passion entre les biberons et les couches.

Les derniers articles par Sachiel (tout voir)

Laisser un commentaire sur cet article :