Please Teacher

Comme beaucoup de séries animées à succès, Onegai Teacher se voit adapté en manga. Il aura fallu attendre 1 an après la sortie de la série TV pour qu’elle puisse bénéficier d’une version papier.

On trouve dans l’équipe technique Please ! en tant qu’auteur. Le design a été confié à Shizuru Hayashiya et non pas Hiroaki Gohda qui était chargé du chara design dans l’anime. De par ce fait, on remarque une légère différence au niveau graphique entre l’anime et le manga, mais cela n’a rien de très gênant. L’adaptation de la série en manga a été publiée en janvier 2003 par Comics One et on compte au total 2 volumes.

   

Le style de Shizuru Hayashiya nous charme dés le début, son coup de crayon fin marque plus les grand yeux et met parfaitement en valeur les expressions du visage. On ne peut qu’admirer son travail réalisé avec soin. Le seul reproche que l’on puisse émettre, c’est l’absence de décors détaillés, que l’on retrouve souvent dans les histoires d’amour en manga. En effet selon les planches, les paysages où se situent les personnages sont quasi inexistants, ce qui rend les pages bien vides par endroits.

   

Avec deux productions distinctes pour l’anime et le manga (Bandai et Comics One), on est surpris de n’avoir que quelques différences mineures dans le script, ce qui fait de la version papier une très bonne adaptation. On ne note pas de dissemblances dans l’enchaînement des événements. Seule l’approche un peu plus humoristique de certaines scènes clefs dont le manga fait preuve se distingue de l’anime. En effet, les passages comiques mettent régulièrement en scène des personnages caricaturaux, et parfois même en SD. Cette petite touche divertissante augmente le plaisir que le manga procure, c’est à dire revivre les tendres aventures burlesques de nos jeunes mariés.

Et comme quelques séries phares, en plus de l’adaptation en manga, la saga Onegai Teacher se voit agrémentée d’un roman qui sera publié le 25 octobre 2003 par Comics One. Le roman est une retranscription intégrale du scénario de la série homonyme.

Quel n’a pas été mon bonheur de voir une de mes séries préférées adaptée en manga, car cela permet aux fans (comme moi) de prolonger le plaisir que nous avons à baigner dans l’atmosphère unique des aventures de Mizuho et Kei. Vous aurez ainsi la possibilité de (re)découvrir celles-ci dans une toute autre ambiance que seul le support papier a le don de créer.

Les derniers articles par Niaa (tout voir)

Laisser un commentaire sur cet article :