Soul Sacrifice illustre les histoires derrière ses monstres

Tous les monstres que vous serez amenés à tuer dans Soul Sacrifice étaient autrefois des humains.

La harpie était une femme de noble naissance amoureuse d’un vendeur de fruits. Par déception amoureuse et rongée par la jalousie, elle s’est transformée petit à petit en monstre et a mangé l’élu de son coeur.

Cerberus était autrefois un homme désirant protéger sa ville natale des sauvages. Une épée à la main et deux chiens à ses côtés, il a mené sa mission avec cœur. Mais une maladie s’est répandu dans la ville. Les cadavres se sont entassés dans la rue et le désespoir l’a gagné. Une nuit, les barbares ont attaqué le village et l’ont poignardé dans le dos avec une lance.

Aux portes de la mort, il a « suivi » une voix lui demandant s’il était prêt à se sacrifier pour la « chose la plus importante » à ses yeux. Et dans la douleur, il a fusionné avec ses chiens de compagnie.

Pour rappel, ce jeu d’action de Keiji Inafune et Marvelous Entertainment destiné à la Playstation Vita est annoncé au Japon pour la fin de l’année. Il sortira également en Amérique du Nord et en Europe à une date encore non déterminée

 

 

Shurelia

Telle une magical girl, Shurelia est dotée d’un pouvoir très particulier : le temps et la fatigue n’ont pas d’emprise sur elle. Quand elle n’est pas en train d’écumer le monde virtuel à la recherche d’infos croustillantes, elle parcoure les terres de dizaines de RPG dans le but de sauver l’univers plusieurs fois par jour. Et tout ça depuis chez elle, en Isère. Son secret ? Elle ne dort pas. Et si jamais son côté humain venait à prendre le dessus le temps d’une petite sieste, elle a dressé ses chats pour taper au clavier à sa place et assurer l’actualité sur WebOtaku. Sa spécialité : le RPG.

Laisser un commentaire sur cet article :