[TEST] Dead Or Alive 5 Last Round

On a tendance à se perdre avec toutes les versions de Dead Or Alive 5 sorties ces dernières années. Après les moutures PLUS et Ultimate, voilà que cette édition « Last Round » vient clôturer le bal d’après la Team Ninja. L’occasion pour nous de (re)faire le point sur ce qu’apporte cette ultime mise à jour du jeu.

Dernier round

dead-or-alive-5-last-ro-542287e030354Avant de nous pencher sur le contenu additionnel de Last Round, je vous invite à parcourir le test ultra complet / technique par notre ami Hajin’ de la version Ultimate afin de prendre connaissance de tous les bienfaits de DOA5. Plus qu’un jeu de baston simpliste pour pervers (on connaît la réputation absolument pas méritée qu’a le jeu au sein de certaines communauté), DOA est un excellent titre bourré de qualités qui ravira les amateurs de combos chiadés.

dead-or-alive-5-last-ro-54047c9dde49eLast Round n’est donc qu’une autre mise à jour de DOA5, comprenant une partie des DLC sortis jusqu’ici. Cette mouture propose des graphismes en 1080p et 60 FPS sur PS4 et Xbox One, ainsi que 2 personnages supplémentaires (Honoka et Raidou), 2 stages bonus (Crimson et Danger Zone tirés des premiers épisodes), des costumes / options de personnalisation inédites mais aussi quelques nouvelles features en terme de gameplay. Si les améliorations dont a bénéficié la réalisation n’apportent pas grand-chose, ce sont surtout les 2 persos qui combleront les aficionados.

dead-or-alive-5-last-ro-54b69eaecc35eNouvelle venue au sein du casting qui dépasse aujourd’hui la trentaine de personnages, Honoka rejoint Marie-Rose dans le clan des petites jeunettes. Son style de combat varié emprunte un peu aux autres guerriers, mais se distingue par une panoplie de coups très vifs à l’animation pour le moins singulière. Raidou est quant à lui une version cyborg du boss final issu du premier volet. Un clin d’œil sympatique qui permet d’enrichir le catalogue masculin grâce à un combattant aux coups lents mais dévastateurs.

Last Round Versus Core Fighters

dead-or-alive-5-last-ro-54494651796ddIl nous semble important de vous parler des deux versions de Last Round, et notamment de celle disponible en modèle free-to-play. DOA5LR existe dans sa mouture complète (en boite ou au format dématérialisé) aux alentours de 40 €, mais aussi dans une version estampillée Core Fighters qui permet de « tester » le soft avec 4 personnages (Kasumi, Ayane, Hayabusa et Hayate) + 2 en essai temporaire (Hitomi et Ein). Tous les modes de jeu sont disponibles (y compris en ligne ; attention à bien télécharger les 9Go pour cela) sauf l’histoire (pour laquelle il faut débourser 13€). Chaque personnage complémentaire coûte 4€ sur le marketplace. Après un rapide calcul, cette formule n’est pas rentable du tout, sauf pour un joueur uniquement intéressé par une poignée de personnages. Et encore…

DLC par-ci, DLC par là

dead-or-alive-5-last-ro-54b69e8eb9504Ce qui nous amène à aborder le principal point noir de DOA5, à savoir sa foultitude de DLC hyper onéreux. Tout le titre met en avant les DLC, et ce de partout. Déjà, l’écran d’accueil nous agresse avec une grosse pub pour les tenues de Honoka et cie. Un texte défilant nous fait la promo du pack de tenues Ninja 1 « pas cher ». Sur la sélection des personnages, on trouve plus d’une vingtaine de costumes « verrouillés » par combattant car non achetés (mais dont on peut afficher l’aperçu parce que ce contenu figure déjà sur notre disque dur !). En fouillant sur le marketplace, on trouve de tout, mais surtout des costumes à 2€ l’unité (ouch !), des packs comprenant une sélection d’une dizaine de tenues pour un perso entre 15 et 22€ (OUCH !) ou encore un pack comprenant une grosse partie des costumes pour presque tous les persos à 90€. 90€ POUR DES COSTUMES ! Ou comment se foutre de la gueule des joueurs en les escroquant pour du contenu purement esthétique. Avant (oui c’était mieux avant…), on débloquait tout ces bonus en jouant, en remportant des défis. Maintenant, seules quelques tenues sont déblocables, et tout le reste se paye. Au prix fort. Le fan service, ce n’est plus ce que c’était. On ne vous félicite pas Tecmo.

L'avis de X-Fab :www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Dead Or Alive 5 Last Round s'adresse à tous ceux qui voudront bien lui laisser sa chance. À l'instar d'un paquet de Haribo il y en a pour les grands et les petits. Pendant que certains tenteront d'approfondir ce gameplay singulier et se laisseront emporter par sa danse endiablée et dynamique, les autres en profiteront pour bourrer la manette et se taper des barres en voyant tout exploser. Cette version Last Round reprend la recette de la mouture originale en l'agrémentant de bonus plus que bienvenus qui, s'ils ne justifient pas forcément de racheter le jeu à partir du moment où on l'a déjà, offrent une excellente raison de craquer à ceux qui n'avaient pas franchis le pas. Carton Rouge cependant à cette politique abusive de DLC. On en a gros !

X-Fab

X-Fab est ainsi surnommé car il a passé de longues années au département des affaires non classées du FBI, en compagnie de Mulder et Scully… en tant que pièce à conviction. Persuadé d’avoir été enlevé par des ET, et clamant haut et fort qu’ils l’ont torturé en lui passant la musique de Tetris en boucle durant des semaines, il sait qu’il est différent des autres. Il prétend que son contact avec des entités paranormales lui a alloué des pouvoirs surhumains : ses pouces seraient cent fois plus rapides et puissants que ceux du commun des mortels. En quête de pouvoir, il réunit une équipe d’exception sur WebOtaku afin de convertir l’humanité à la cause des loisirs geek. Ses spécialités : le RPG, le Survival-Horror, l’action-aventure, la baston, les jeux musicaux, et les cernes sous les yeux.

Les derniers articles par X-Fab (tout voir)

Laisser un commentaire sur cet article :