[TEST] Divinity : Original Sin 2 (PC)

Après nous avoir complètement séduit avec Divinity : Original Sin Enhanced Edition, Larian réitère l’exploit avec cette suite qui place la barre encore plus haut. L’attente des joueurs ayant permis d’atteindre des sommets lors de la campagne de financement participatif du soft n’aura pas été vaine.

Les vétérans de DOS premier du nom seront heureux de passer de l’autre côté de la barrière. En effet, cette nouvelle histoire vous place dans la peau d’un magicien de la Source, autrement dit l’un de ceux que vous étiez en charge de traquer dans l’aventure originale. A cause de votre capacité innée à maîtriser cette magie particulière, vous vous retrouvez emprisonné dans une structure censée vous guérir de cet état. Votre première mission sera de vous échapper, puis votre quête évoluera rapidement en quelque chose de beaucoup plus épique.

Si l’intrigue principale n’est pas ce qu’il y a de plus originale, la quantité impressionnante de quêtes annexes toutes plus riches les unes que les autres a de quoi surprendre. Les propos sont sombres, matures et l’ensemble se montre toujours passionnant. L’humour est toujours présent. Pour vous aider dans votre périple, Larian a comme à l’accoutumée imaginé plusieurs compagnons de route disposant chacun de leur personnalité bien trempée, et de compétences uniques.

A vous de les exploiter à bon escient pour pallier vos propres lacunes tandis que vous apprenez à mieux les connaître. Quant à votre avatar, vous pouvez opter pour l’un des 6 personnages prédéfinis ou bien le créer de toutes pièces (en sélectionnant sa race, son job, etc.). Les principales qualités du jeu ne sont autres que la qualité de son écriture et la profondeur de son univers. Et vous disposez de nombreux leviers pour les exploiter comme bon vous semble au travers des choix qui parsèment constamment la progression.

Venez comme vous êtes

Tout dans le soft a été pensé pour vous offrir une flexibilité qui permet d’exprimer réellement votre façon de jouer. Souple, complet et parfaitement équilibré, le système de jeu s’adapte à tous les styles de progression. Les bourrins pourront laisser parler leur masse, tandis que les plus baratineurs et les explorateurs sauront exploiter les dialogues et le terrain pour parvenir à leurs fins. Plutôt old-school dans son approche, DOS2 mise davantage sur votre autonomie et votre capacité à explorer que sur des indications limitant votre imagination. Les très nombreuses quêtes qui se déverrouillent au cours du voyage peuvent se conclure de plusieurs manières en fonction de vos statistiques ou votre humeur (négociation, crochetage, combat…).

De même, les classes sont suffisamment polyvalentes et permissives pour ne pas brider votre plaisir durant les joutes. Les combats au tour par tour ont gagné en stratégie, en potentiel tactique, ce qui permet de toujours se tirer d’un mauvais pas malgré le challenge accru. Enfin, n’oubliez pas qu’il est toujours possible d’évoluer en coopération jusqu’à 4 joueurs pour décupler le fun !

Beauté fatale

Pour un jeu de cette envergure, DOS2 est une réussite technique surprenante. La direction artistique assure, les décors sont aussi enchanteurs que variés, les effets lumineux flattent la rétine… On regrette simplement un manque de lisibilité durant les combats chargés ou dans le journal de quêtes. La bande-son du jeu est magnifique. Les mélodies symphoniques savent taper là où il faut pour provoquer l’émotion et les doublages intégral (en anglais) sont un vrai plus. Il est également possible de mettre l’accent sur un instrument principal qui sera joué en dehors des combats.

L'avis de X-Fab :www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Divinity Original Sin 2 est sans conteste devenu LA nouvelle référence du RPG « old-school » au tour par tour sur PC. Contenu vertigineux, réalisation au poil, univers ultra riche, système de combat stratégique et flexible, liberté totale… Un quasi sans-faute signé Larian qui propose la meilleure expérience du genre à ce jour !

X-Fab

X-Fab est ainsi surnommé car il a passé de longues années au département des affaires non classées du FBI, en compagnie de Mulder et Scully… en tant que pièce à conviction. Persuadé d’avoir été enlevé par des ET, et clamant haut et fort qu’ils l’ont torturé en lui passant la musique de Tetris en boucle durant des semaines, il sait qu’il est différent des autres. Il prétend que son contact avec des entités paranormales lui a alloué des pouvoirs surhumains : ses pouces seraient cent fois plus rapides et puissants que ceux du commun des mortels. En quête de pouvoir, il réunit une équipe d’exception sur WebOtaku afin de convertir l’humanité à la cause des loisirs geek. Ses spécialités : le RPG, le Survival-Horror, l’action-aventure, la baston, les jeux musicaux, et les cernes sous les yeux.

Les derniers articles par X-Fab (tout voir)

Laisser un commentaire sur cet article :