[TEST] Gravity Rush Remastered

En attendant sa suite, Gravity Rush premier du nom débarque sur PS4 dans une version « remastered ». L’occasion de (re)découvrir l’une des perles de la PS Vita dans des conditions optimales.

Une direction artistique qui fait mouche

gravity-rush-remastered-ps4_02Si le soft a provoqué un tel engouement auprès des joueurs lors de sa sortie initiale sur la portable de Sony, c’est en premier lieu grâce à sa direction artistique de toute beauté.  La Team Siren a su mettre en place un superbe univers steampunk en imaginant la ville flottante d’Hekseville. Son architecture unique et sa palette de couleurs mystique font mouche instantanément. Puis vient la découverte de Kat, la mignonne héroïne, qui bénéficie comme tous les autres personnages d’un chara-design « manga » très soigné. Gravity Rush dispose d’un cachet visuel original inspiré de l’animation japonaise et européenne, appuyé par une utilisation judicieuse du cel-shading. Que l’on se penche sur les menus, les cinématiques sous forme de bande dessinée, les animations ou superbe la bande-son (signée Kohei Tanaka – Resonance of Fate), on ne peut que féliciter la justesse de chaque choix artistique. Si l’on adhère aux animes japonais de manière générale, il est impossible de résister à l’atmosphère du jeu.

Une ambiance planante

gravity-rush-remastered-ps4_01La prise de contact s’est donc montrée bouleversante, il n’y a pas d’autres mots. J’étais envouté avant même d’avoir goûté au cœur du gameplay ! Et pourtant, c’est ce dernier qui procure l’essentiel du plaisir. Peu après son réveil durant les premières secondes de jeu, Kat, amnésique de son état, découvre qu’elle possède des pouvoirs qui défient les forces de la pesanteur et de l’espace. Elle est en effet capable de se placer en état d’apesanteur, et d’inverser la gravité de façon à se projeter en avant, ce qui simule un vol en ligne droite. Le joueur doit ensuite viser le point de chute grâce au stick droit et aux contrôles gyroscopiques de la console. Il est possible de freiner la course aérienne de la miss, afin de changer sa direction. De plus, selon l’angle avec lequel vous attérissez sur une surface, la gravitéenne pourra marcher sur les parois verticale comme si de rien n’était, voire même au plafond. L’écran se replace alors dans le bon sens, vous donnant l’impression que vous êtes sur la terre ferme. A vous par la suite de bien vous repérer dans l’espace ! Seule restriction dans tout ça ; le temps pendant lequel vous pouvez contrôler la gravité est limité. Du coup, la clef de la réussite réside dans votre faculté à atteindre les objectifs rapidement. Pour remplir à nouveau votre jauge de pouvoir, il suffit de ne pas l’utiliser durant quelques secondes ou de ramasser un objet spécial qui la restaure en plein vol.

gravity-rush-remastered-ps4_03L’exploration en 3D se montre réellement grisante de par la liberté de planer où bon nous semble. La maniabilité requiert cependant un certain temps d’adaptation, mais dès que l’on commence à la maîtriser, les sensations de jeu se révèlent vraiment exceptionnelles. On a tôt fait de visiter chaque recoin d’Ekseville dans l’espoir de dénicher divers items servant à grossir le compteur d’exp ou de tomber sur des conversations secrètes avec des personnages clefs. Pourquoi je vous parle d’exp ? Eh bien parce que vous pouvez acheter des compétences et décupler les capacités de votre héroïne tout au long de l’aventure. Booster les compétences de Kat sert entre autres à améliorer vos performances lors des différents défis disponibles (courses de vitesse, combats en temps limités, etc.), mais surtout à faciliter les affrontements contre vos adversaires.

The Amazing Kat-woman

gravity-rush-remastered-ps4_04Vous l’avez compris, il y a aussi du combat dans Gravity Rush. Ne se souvenant de rien au sujet de son passé, Kat décide d’utiliser ses étranges facultés pour le bien des habitants de la ville durant sa quête d’identité. Comme disait un grand sage : « de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités ». La belle va donc débarrasser Ekseville des mystérieuses créatures qui surviennent pendant les tempêtes gravitationnelles, les Névis, et tenter par la même occasion de faire réapparaitre les quartiers engloutis dans une autre dimension. Au fur et à mesure que vous progressez dans l’histoire, la surface de la cité s’étend, et par conséquent votre champ d’action aussi. Un véritable bonheur.

gravity-rush-remastered-ps4_05A la manière des beat’em all actuels, Kat enchaine les attaques au corps à corps, les esquives, et peut combiner les coups de pieds sautés avec ses propulsions aériennes de façon à assommer les ennemis. Le gameplay tire parti de toutes ces possibilités pour proposer un challenge passionnant, dont vous rythmez l’avancée comme bon vous semble. Libre à vous de pauser les missions du scénario quand vous le souhaitez afin de vagabonder dans les hauteurs ou d’accomplir quelques défis annexes. Composée de 21 chapitres, la quête principale dure environ 7-8 heures, mais si vous désirez faire le tour du titre et amasser l’ensemble des trophées, il faut compter une bonne quinzaine, voire vingtaine d’heures.

Remastered Edition

gravity-rush-remastered-ps4_06Déjà joli sur PS Vita, Gravity Rush est sublimé dans cette version PS4. L’amélioration graphique est subtile mais bien là avec un lissage de l’ensemble et des textures améliorées, le tout en full HD. Le titre gagne également en fluidité, tournant dans cette version en 60 FPS sans aucun ralentissement ni temps de chargements. Malgré toutes ces petites retouches bienvenues, on ne ne peut pas vraiment parler de « refonte » graphique du titre mais ce dernier n’en a de toute façon pas besoin. En effet, l’utilisation du cel-shading ainsi que sa direction artistique originale font de Gravity Rush un de ces jeux intemporels qui ne prend pas une ride, peu importe le poids des années. Du côté du gameplay, on ne remarque aucun changement même si certaines actions sont plus aisées à réaliser Dualshock 4 en mains. Enfin, cette édition contient de base toutes les missions, défis et costumes supplémentaires présents dans les DLC de la version originale.

L'avis de Samanomatou :www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Gravity Rush s’impose comme un chef d’œuvre, bien loin du simple jeu bac à sable auquel il aurait pu être réduit. On a là une belle aventure soutenue par un concept original et une jouabilité décoiffante. Jouissant d'une adaptation PS4 de qualité, il serait dommage de passer à côté de ce titre exceptionnel, surtout si vous n'avez jamais eu l'occasion d'accompagner la jolie Kat dans ses aventures sur PS Vita.

Samanomatou

Samanomatou est aussi connu sous le nom de « Mat le Génie » par-delà les 7 mers, ou plus sobrement comme « Le Furax ». Certainement l’un des gamers les plus acharnés et persistants que nous ayons rencontrés, il est capable de recommencer 4 millions de fois le même passage tant qu’il n’a pas atteint le summum de la perfection. Expert du lancer de Sixaxis, il est aussi un grand amateur de Platine, ou plutôt de « Plataing » comme on dit chez lui à Marseille. Pour lui, faire 120 fois le tour du bac à farine en sautillant sur les mains pour un trophée de bronze, ce n’est pas un problème. Un type cinglé comme ça, il nous le fallait dans la team ! Ses spécialités : le RPG, la baston et les jeux d’action en tous genres.

Les derniers articles par Samanomatou (tout voir)

Laisser un commentaire sur cet article :