[TEST] Muramasa Rebirth

Auparavant réservé aux possesseurs de Wii, Oboro Muramasa figurait parmi les titres incontournables de la machine. Aujourd’hui cet excellent beat’em all teinté de RPG est enfin disponible sur un autre support : la PS Vita. Une aubaine pour ceux qui cherchent à partir loin de leur canapé en bonne compagnie.

Qui ne connait pas Muramasa : The Demon Blade aujourd’hui ? Il est impensable d’être passé à côté de ce titre merveilleux, aussi bien d’un point de vue graphique que technique. Impossible pour le joueur aguerri ne pas être charmé par les visuels alléchants du soft. À commencer par les décors tous plus enchanteurs les uns que les autres, qui font office de véritables toiles de maître. Que dire également des personnages et de leurs animations soignées ?

On ne se lasse pas d’admirer les mimiques de Momohime et Kisuke, les héros, lorsqu’ils rengainent leur sabre ou courent, tout simplement…Et ces musiques, CES MUSIQUES ! Hitoshi Sakimoto a livré ici l’une de ses œuvres les plus abouties. Un régal pour nos sens. Au final, si Muramasa demeurait déjà magnifique sur Wii, l’écran de la PS Vita sublime complètement ses graphismes 2D indémodables, pour le hisser parmi les plus beaux jeux de la machine.

La puissance au creux de la main

Muramasa n’est pas que beau, il est aussi impressionnant en termes de gameplay. Doté d’une prise en main à la fois intuitive et agréable, on se surprend à réaliser des combos hyper nerveux au sol comme dans les airs. Les coups spéciaux figurent également au menu, avec une attaque magique par épée. Celle-ci consume l’énergie spirituelle du sabre, laquelle détermine aussi sa résistance lorsque l’on contre/garde les assauts adverses. Il est possible d’équiper trois katanas à la fois, et de les échanger lorsque leur énergie est épuisée. En effet, si l’on pare une attaque avec un sabre fatigué, la lame se brise et on se retrouve avec une arme inutile en plus de subir les dégâts de plein fouet.

Le titre de VanillaWare s’avère donc très stratégique. Il faut pas mal de pratique avant de bien maitriser l’équilibre attaque/défense, seule chance de survie dans les modes les plus difficiles. Sachez enfin que les commandes par défaut sont celles de la Wii, c’est-à-dire limitées aux 4 boutons principaux, ce qui se révèle assez peu pratique. Il est préférable d’opter pour la configuration grâce à laquelle les gâchettes octroient la possibilité d’effectuer les dash/esquives.

Du contenu supplémentaire

Si le jeu sous sa forme actuelle est en tous points similaire à la version originale, cette mouture Vita proposera des DLC déjà annoncés depuis cet été au Japon et aux USA. Ces extensions permettront de prendre le contrôle de 4 nouveaux personnages au prix de 5$ chacun. Parmi ceux-ci, la sexy Nekomata qui combat à coup de griffes, le ninja Arashimaru qui utilise des shurikens et des ninjutsus, un paysan armé de sa bêche (le charisme absolu !) et une démone soi-disant inspirée de Lamu. Hélas, nous ne savons pas quand ces DLC arriveront en Europe.

L'avis de X-Fab :www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Muramasa Rebirth est aujourd’hui la version ultime et immanquable de l’œuvre de VanillaWare. Doté d'une durée de vie plus que satisfaisante (environ 40 heures pour en faire le tour en totalité), ce beat'em all est un must-have tous supports confondus qui offre un atout de taille à la PS Vita. Avec Dragon's Crown (disponible en Europe depuis une semaine), VanillaWare enrichit le catalogue de la portable de Sony de fort belle manière.

X-Fab

X-Fab est ainsi surnommé car il a passé de longues années au département des affaires non classées du FBI, en compagnie de Mulder et Scully… en tant que pièce à conviction. Persuadé d’avoir été enlevé par des ET, et clamant haut et fort qu’ils l’ont torturé en lui passant la musique de Tetris en boucle durant des semaines, il sait qu’il est différent des autres. Il prétend que son contact avec des entités paranormales lui a alloué des pouvoirs surhumains : ses pouces seraient cent fois plus rapides et puissants que ceux du commun des mortels. En quête de pouvoir, il réunit une équipe d’exception sur WebOtaku afin de convertir l’humanité à la cause des loisirs geek. Ses spécialités : le RPG, le Survival-Horror, l’action-aventure, la baston, les jeux musicaux, et les cernes sous les yeux.

Les derniers articles par X-Fab (tout voir)

2 commentaires

Laisser un commentaire sur cet article :