[TEST] Persona 4 Ultimax Ultra Suplex Hold

P4U2Affublée d’un titre à rallonge comme adorent nous pondre nos chers éditeurs japonais, la suite de Persona 4 Arena débarque en Europe seulement 3 mois après sa sortie sur l’archipel. De quoi nous faire oublier l’interminable délai imposé pour la version originale. Que nous réserve donc cette version « deluxe » ?

Un concept percutant

persona-4-the-ultimax-ultra-suplex-hold-playstation-3-ps3-1386255621-033Comme vous le savez, ce jeu de baston créé par les papas de Guilty Gear et Blazblue reprend les personnages de la célèbre série de RPG Persona (3 et 4). On a affaire à un gameplay ultra dynamique et aérien offrant l’opportunité de donner lieu à des combos à rallonge. On retrouve le savoir-faire des développeurs, la prise en main est immédiate et le fun garanti.

persona-4-arena-ultimax-xbox-360-1393365318-005L’originalité de P4U provient de la présence des « Persona », c’est-à-dire les démons issus de la personnalité des héros. Ceux-ci s’incarnent aux côtés des personnages et permettent de varier les combos de différentes façons grâce à leur jouabilité unique. Sachant que les enchaînements avancés se révèlent très complexes, c ‘est évidemment votre maîtrise qui fera la différence dans l’arène.

En terrain connu

persona-4-the-ultimax-ultra-suplex-hold-playstation-3-ps3-1386255621-028Comme son prédécesseur, cette suite offre un contenu classique mais conséquent. On retrouve bien entendu le fameux mode histoire, toujours aussi bavard que creux (on n’aurait pas craché sur un scénario enrichissant la mythologie de la saga), la zone d’entraînement ou encore les challenges qui requièrent de réaliser des combos de plus en plus impressionnants/compliqués.

persona-4-the-ultimax-ultra-suplex-hold-playstation-3-ps3-1386255621-012Le système de jeu a été retravaillé pour ne pas faire office de vulgaire copié-collé. Les options facilitant l’accessibilité (tels que les combos automatiques) demeurent toujours de la partie, mais l’ensemble a été mieux équilibré. Le casting, l’un des points faibles de la mouture originale, a été enrichi puisqu’il passe de 13 à 21 challengers (dont 3 en DLC payants : Marie, Elizabeth et Adachi).

De la nouveauté

persona-4-the-ultimax-ultra-suplex-hold-playstation-3-ps3-1386255621-007Presque tous les combattants disposent d’une version « Shadow », plus offensive, au panel de coup sensiblement différent. Sous cette forme, la jauge de SP se remplit par exemple plus vite, de nouveaux combos sont disponibles, mais cela se fait au détriment d’autres features comme l’Awakening ou le Burst. A noter également que la jauge de santé se vide moins vite qu’avant durant les combos, de manière générale.

persona-4-the-ultimax-ultra-suplex-hold-playstation-3-ps3-1386255621-044Ceci dit, l’ajout le plus sympathique réside dans la Golden Arena, une sorte de mode survival (sur 50 matchs) à la sauce RPG, où notre personnage monte en niveau au fur et à mesure qu’il enchaîne les victoires. Le gain d’expérience permet de booster ses statistiques et débloquer des compétences, lesquelles s’équipent ensuite (dans la limite de 4 simultanément). Attention, tout échec interrompt la progression.

Techniquement au top

persona-4-the-ultimax-ultra-suplex-hold-playstation-3-ps3-1386255621-037Graphiquement, le style manga/anime flatte toujours autant la rétine. Les animations des personnage s’avèrent aussi fluides que réussies, et les effets visuels qui accompagnent les impacts accentuent le côté explosif. Ça pète dans tous les sens, c’est beau, c’est classe ! Le tout sur des versions remastérisées des musiques connues de la série. Que demande le peuple ?

persona-4-the-ultimax-ultra-suplex-hold-playstation-3-ps3-1386255621-011En ce qui concerne le mode versus (local ou en ligne), c’est du tout bon. En ligne, le lag est quasiment inexistant, même lorsque l’on affronte quelqu’un à l’autre bout du Monde. L’amusant matchmaking se déroule dans une reproduction de salle d’arcade où l’on positionne son avatar en face d’une borne, et notre opposant doit faire de même pour lancer la rencontre.

L'avis de X-Fab :www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
En dépit de défauts minimes tels que des DLC nombreux et onéreux, un mode histoire verbeux et vide ou encore une absence de localisation française, Persona 4 Ultimax est la mouture que les fans de baston et de la série attendaient. Grâce aux retouches apportées pour équilibrer le gameplay et au contenu supplémentaire, le titre consolide des bases déjà exceptionnelles. Le respect de la licence d'origine fait vraiment chaud au cœur, et la maîtrise d'Arc System Works enfonce le clou.

X-Fab

X-Fab est ainsi surnommé car il a passé de longues années au département des affaires non classées du FBI, en compagnie de Mulder et Scully… en tant que pièce à conviction. Persuadé d’avoir été enlevé par des ET, et clamant haut et fort qu’ils l’ont torturé en lui passant la musique de Tetris en boucle durant des semaines, il sait qu’il est différent des autres. Il prétend que son contact avec des entités paranormales lui a alloué des pouvoirs surhumains : ses pouces seraient cent fois plus rapides et puissants que ceux du commun des mortels. En quête de pouvoir, il réunit une équipe d’exception sur WebOtaku afin de convertir l’humanité à la cause des loisirs geek. Ses spécialités : le RPG, le Survival-Horror, l’action-aventure, la baston, les jeux musicaux, et les cernes sous les yeux.

Les derniers articles par X-Fab (tout voir)

Laisser un commentaire sur cet article :