[TEST] Sword Art Online : Lost Song (PS4 / PS Vita)

Après le sympathique mais perfectible opus Re:Hollow Fragment sorti cet été, Sword Art Online revient sur PS4 et PS Vita avec un nouvel épisode intitulé Lost Song. 2 ans après les évènements relatés dans la série animée SAO, Kirito et ses amis décident donc de remettre le couvert sur un VRMMO baptisé « Svart ALfeim ».

Que s’est-il passé ?

10On s’attendait à ce que Lost Song transforme l’essai en continuant sur la lancée de Hollow Fragment. Les bases étaient posées, il suffisait de corriger les quelques errances en matière de réalisation et à enrichir le gameplay avec davantage de secrets/surprises à découvrir durant l’exploration pour mettre tout le monde d’accord. Hélas, rien de tout cela n’a été osé. Techniquement, le soft est un cran au-dessus de Re:Hollow Fragment. La modélisation des personnages fait preuve de finesse, tandis que les décors restent toujours désespérément pauvres et vides. L’animation fait de la peine, et la caméra est souvent aux fraises… Bref, si un léger effort a été effectué en matière de graphismes, le rendu ne casse pas trois pattes à un canard.

03Mais le pire, c’est que les développeurs ont trouvé le moyen de pondre un soft encore plus répétitif ! Le déroulement des quêtes et autres missions annexes est en effet devenu commun au possible, et ce, malgré le monde ouvert. Aucun rebondissement ne vient troubler la monotonie de l’aventure, si ce n’est à la toute fin où l’équipe prend un peu de risque sur le dernier donjon. De même les combats, malgré leur dynamisme, deviennent hyper redondants à force de répéter les mêmes techniques en boucle sur des mobs recyclés à l’infini qui possèdent toujours le même schéma offensif (boss compris)…

06Pour couronner le tout, l’histoire peine à décoller et manque beaucoup d’épique. Certains personnages connus déboulent dans ce nouveau VRMMO sans trop que l’on sache comment (Philia, Strea ?), et certaines ficelles utilisées ici sont déjà usées jusqu’à la moelle. Bien qu’il s’agisse à nouveau d’une trame alternative à l’anime, il est plus que conseillé d’avoir visionné la série animée et / ou fait l’épisode précédent pour se sentir concerné par le récit. Sans cela, il est difficile de prendre ses marques tant la narration et la mise en scène se révèlent maladroites.

Du mieux malgré tout

01On note tout de même des nouveautés bienvenues comme la possibilité de voler (avec la présence de combats aériens assez cool une fois qu’on a pris le coup de main pour gérer l’altitude) ainsi que l’apparition de magies d’attaque et de soutien. Cela apporte pas mal de richesse aux combats orientés action qui figurent parmi les points forts du jeu. Quel dommage que la caméra soit si capricieuse et le système de lock complètement à la rue ! Les attaques combinées sont toujours de la partie, même si elles se montrent compliquées à sortir. Une fois de plus, la possibilité de jouer en coopération en ligne lors de missions dédiées à ce mode donne du piment à l’ensemble car – vous l’avez bien compris – l’exploration et les affrontements en manquent cruellement à la longue.

04Autre bienfait, le jeu comporte plus d’une quinzaine de héros jouables parmi les figures emblématiques de la série, disposant chacun de leurs propres armes et attaques spéciales. Evidemment, les fans pourront s’en donner à cœur joie en resserrant les liens affectifs avec ces personnages au travers de scènes fan-service à souhait et de missions spéciales. Les thèmes musicaux ne sont pas inoubliables mais ils ont le mérite de poser une atmosphère agréable. Le gros atout du soft réside dans la présence des voix originales japonaises (avec sous-titres français !), ce qui permet aux fans de préserver leur attachement envers les personnages.

L'avis de X-Fab :www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
SWO Lost Song, bien plus que son prédécesseur, se veut un RPG avant tout destiné aux fans de l’œuvre de Reki Kawahara. Le fan-service est omniprésent, et sans un minimum d’attrait pour les héros et l’univers, il y a de grandes chances que vous vous ennuyiez sur le long terme à cause de son manque d'originalité et d'ambition.

X-Fab

X-Fab est ainsi surnommé car il a passé de longues années au département des affaires non classées du FBI, en compagnie de Mulder et Scully… en tant que pièce à conviction. Persuadé d’avoir été enlevé par des ET, et clamant haut et fort qu’ils l’ont torturé en lui passant la musique de Tetris en boucle durant des semaines, il sait qu’il est différent des autres. Il prétend que son contact avec des entités paranormales lui a alloué des pouvoirs surhumains : ses pouces seraient cent fois plus rapides et puissants que ceux du commun des mortels. En quête de pouvoir, il réunit une équipe d’exception sur WebOtaku afin de convertir l’humanité à la cause des loisirs geek. Ses spécialités : le RPG, le Survival-Horror, l’action-aventure, la baston, les jeux musicaux, et les cernes sous les yeux.

Les derniers articles par X-Fab (tout voir)

Laisser un commentaire sur cet article :