[TEST] The Technomancer

Après Bound By Flame, le studio français Spiders remet le couvert avec The Technomancer, qui n’est autre que la suite spirituelle de Mars : Wars Logs. En effet, le jeu se déroule dans le même univers. Et pour ne rien gâcher, il rehausse le niveau de son prédécesseur.

 

The_Technomancer-07The Technomancer se déroule sur Mars, qui est devenue la planète d’adoption des colons terriens. Sur cette terre aride, plusieurs factions se disputent une ressource rare : l’eau. Le jeu nous met dans la peau de Zachariah, un Technomancien. Ces ingénieurs dotés de pouvoirs électriques hors du commun sont rejetés par la population à cause de leurs différences. Ils sont utilisés comme arme de guerre pour accomplir les desseins des grandes corporations en quête de puissance. Laquelle correspondra le mieux à notre vision du futur ? Telle est la question.

 

The_Technomancer-06Très accrocheur et immersif, l’univers s’apparente à un mix entre Mad Max, Borderlands et Star Wars. Malgré quelques points perfectibles (comme l’animation un brin rigide, une I.A. perfectible ou un level design encore limité), le jeu s’en sort avec les honneurs. Graphiquement, c’est propre sans pour autant casser des briques. On perçoit clairement qu’il y a eu un énorme travail pour rendre l’univers vivant, riche et crédible malgré un budget limité. Sans forcément marquer les esprits, les doublages (en anglais uniquement) apportent une certaine profondeur aux personnages. On retient en revanche beaucoup plus la bande-son très ambient signée Olivier Deriviere qui parvient à poser une atmosphère efficace. Une fois dans le bain (car il faut un peu persévérer pour dépasser le côté austère et froid des environnements), il devient difficile de décrocher tant les évènements s’enchainent avec fluidité et certains personnages se montrent charismatiques. La trame principale plutôt bien écrite nous tient en haleine durant une vingtaine d’heures, et il faut compter le double pour accomplir les nombreuses tâches annexes (qui révèlent en revanche un côté répétitif).

 

Un héritage retravaillé

 

The_technomancer-13On a déjà constaté que Spiders aime réutiliser le même genre de gameplay dans ses productions, en l’adaptant sensiblement pour coller aux exigences du monde exploité. On retrouve donc ici pour commencer un système de combat en temps réel fortement inspiré de The Witcher 3, avec deux types d’attaques au corps à corps, une esquive, et une compétence électrique magique à sélectionner parmi les multiples skills accessibles depuis un menu circulaire associé à la gâchette gauche. Dynamique et intuitif, l’ensemble fonctionne très bien (notamment grâce à la possibilité de verrouiller sa cible), et on se surprend à rapidement filer des corrections malgré quelques petits couacs (des soucis de collision et de caméra, qui seront peut-être effacés dans la version définitive).

 

The_Technomancer-01Evidemment, plus on débloque de capacités, plus on enrichit les techniques, les enchainements, etc. De plus, il existe trois styles de combat entre lesquels alterner à la volée : guerrier (bourrin avec un bâton à 2 mains), roublard (style agile avec une épée et un pistolet) et gardien (armé d’un bouclier et d’une masse). Il est également possible d’opter pour des déplacements furtifs durant lesquels on peut infliger des attaques surprises dans le dos. La furtivité représente d’ailleurs une méthode pour mener certaines quêtes à bien sans avoir recours à l’ultra violence, car le jeu offre l’opportunité de conclure les objectifs de différentes manières (y compris la persuasion mentale, dérivée du charisme).

 

The_Technomancer-08En outre, 5 compagnons dont on peut personnaliser l’équipement sont disponibles pour nous accompagner. Leurs performances dépendent de nos relations avec eux. Il faut donc veiller à respecter leurs convictions (en alignant notre karma avec le leur), et en accomplissant leurs quêtes scénarisées. A noter enfin la présence d’un système de craft bien fichu, servant entre autres à améliorer les attributs de l’équipement à partir de matières premières à récolter.

 

L'avis de X-Fab :www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Il y a eu du boulot et du cœur mis à l’ouvrage de la part des français de chez Spiders pour pondre The Technomancer. On sent la volonté de créer un RPG solide et complet malgré un budget limité. Et le pari est pour nous globalement réussi. La grande force du soft réside dans le mariage harmonieux entre les combats dynamiques, l’exploration de zones à la taille modérée (sans atteindre l’extrême liberté d’un Fallout 4 donc) et une narration efficace. On apprécie la faculté de pouvoir terminer les missions de différentes façons. Maintenant, il ne tient qu’à vous d’adhérer à l’univers pour apprécier pleinement cette œuvre ; chez nous ça a fonctionné.

X-Fab

X-Fab est ainsi surnommé car il a passé de longues années au département des affaires non classées du FBI, en compagnie de Mulder et Scully… en tant que pièce à conviction. Persuadé d’avoir été enlevé par des ET, et clamant haut et fort qu’ils l’ont torturé en lui passant la musique de Tetris en boucle durant des semaines, il sait qu’il est différent des autres. Il prétend que son contact avec des entités paranormales lui a alloué des pouvoirs surhumains : ses pouces seraient cent fois plus rapides et puissants que ceux du commun des mortels. En quête de pouvoir, il réunit une équipe d’exception sur WebOtaku afin de convertir l’humanité à la cause des loisirs geek. Ses spécialités : le RPG, le Survival-Horror, l’action-aventure, la baston, les jeux musicaux, et les cernes sous les yeux.

Les derniers articles par X-Fab (tout voir)

Laisser un commentaire sur cet article :